Commune de Tsembéhou: Une équipe dynamique à l'œuvre

Details {idkey=2012b0[title=Commune+de+Tsemb%C3%A9hou%3A+Une+%C3%A9quipe+dynamique+%C3%A0+l%26%23039%3B%C5%93uvre+][desc=]}

Aussitôt investie de ses fonctions, la nouvelle équipe à la mairie de Tsembéhou a pris ses activités à bras le corps. Au-delà de ses activités administratives, la nouvelle équipe se consacre beaucoup aux travaux de construction de la mairie. Le chantier avance à grand pas. Le terrain déblayé, les briques posées et les poteaux scellés, on procédera bientôt au béton qui couvrira le rez-de-chaussée. Ici se trouvent surtout concentrées la salle de réunion (72 m²) et trois pièces qui totalisent une soixantaine de mètres carrés.

D'après M. Dhoimir Houmadi, l'ingénieur qui s'occupe du chantier, les bureaux de la mairie seront installés à l'étage qui s'étalera sur quelques 144 m².

A part quelques ouvriers qualifiés qui bénéficient d'un salaire, les autres travailleurs sont des volontaires qui à longueur des journées se relaient. Ils sont nombreux, ces volontaires et parmi les plus fidèles, l'on peut citer M. Djanfar Bahari dit Karaté, Houmadi Allaoui, Issoufi Djifou, Bwana Bwana, Boudouri, Djilé , Dédé Nadjibou etc. D'autres sont toujours là les week end.

Le président Mohamed Bacar de l'île autonome d'Anjouan, ayant eu vent de ce vaste chantier a manifesté la volonté de venir le visiter. Si tout se passe bien cette visite sera effectuée le 26 septembre prochain. Indéniablement, ce passage du colonel Mohamed Bacar réconfortera l'équipe du député Ali Attoumani et du maire Hadj Azihar Abdou qui, à travers ce chantier, inaugure une nouvelle ère, celle des communautés de se prendre en charge. Dans l'île, beaucoup de gens croient encore qu'il appartient au gouvernement de faire construire les bâtiments qui abriteront les services de la mairie. Il n'est jamais venu à l'esprit des dirigeants des Communes de construire des locaux pour leurs services. C'est pour cette raison qu'à part les trois communes de Sima, Mutsamudu et Domoni qui ont utilisé les bureaux des ex-préfectures, rares sont les communes qui disposent d'un bâtiment approprié. Dans la majorité des cas ce sont des maisons louées qui font office des mairies.

Que les Tsembéhouens construisent eux-mêmes leur mairie, cela pourrait surprendre certaines personnes. Mais ce qui est certain, c'est que cette expérience va faire tâche d'huile. Et la visite qu'effectuera le colonel Mohamed Bacar le 26 septembre prochain donnera un large écho qui ira au-delà de la chaîne des montagnes qui entoure la Cuvette de Tsembéhou.

C'est seulement ce 23 août 2004 qu'a eu lieu à la Mairie la passation de service entre Mme Saendati Baco Bacar, chef de la délégation spéciale et M. Azihar Abdou, le nouveau maire, élu le 4 juillet dernier. Cette cérémonie s'est déroulée dans une atmosphère amicale, en présence de toute l'équipe de la mairie.

En deux mois d'exercice, Mme Saendati Bacar avait remis à son successeur une caisse de 76.000 F. Les recettes réalisées durant cette période totalisaient la somme de 115.000F. Les principales dépenses effectuées ont concerné l'achat des fournitures de bureau, la préparation de la cérémonie d'investiture et le don d'un camion de moellon pour la construction de la Mairie.

Une gestion saine qui tranche avec celle de ses prédécesseurs. A leur arrivée à la mairie, Mme Saendati Bacar et son équipe ont reçu une caisse vide.

Parce qu'elle représentait une délégation spéciale, cette équipe ne percevait d'autres taxes que celles relatives aux paperasses.

Foundi Azihar et Mme Saendati se connaissent parfaitement pour avoir travaillé ensemble près de deux décennies. Recrutés parmi les premiers agents du Centre d'Etat- civil de Tsembéhou, ces deux personnalités se connaissent bien et se respectent beaucoup.

Cette cérémonie de passation de service s'est déroulée une semaine après l'investiture officielle du conseil municipal. Ce sont des fonctionnaires du ministère de l'Intérieur qui étaient venus procéder à l'investiture. Ils ont été témoins de l'élection, par ses collègues conseillers, de M. Azihar Abdou, maire de Tsembéhou. Il disputait ce poste avec M. Saindou Malidé mieux connu sous le nom de Bourhane Malidé. Le poste de premier Adjoint au maire incombe à M. Ahamadi Soumaela dit Alphonse. Il a battu M. Issoufi Malidé son challenger par 7 voix contre 3.

Statistiques d'Affichages

Compteur d'affichages des articles
1683973

Utilisateurs Connectés en Ligne

Nous avons 35 invités et aucun membre en ligne