Pénurie d’eau

Depuis plusieurs mois, la ville de Tsembéhou traverse une période difficile caractérisée par une pénurie d’eau potable. Certains  robinets sont à secs. Les quelques autres qui sont ravitaillés n’obtiennent la précieuse liquide que le soir. Une situation qui se répète tous les ans pendant cette période de Kussi.

 Un grand paradoxe : la ville se trouve dans la région la plus arrosée des Comores à quelques centaines de mètres de Dzialandzé, l’un des plus grands lacs d’eau douce du pays. Et une rivière, traversant Tsembéhou, coule tout au long de l’année.

Une nouvelle radio sur le web

"tsembehou inter" est la nouvelle radio émettant à partir de Tsembéhou et diffusée sur le Web à l'adresse suivante: http://tsembehouinter.playtheradio.com/

Bonne écoute!

Paisible Ramadan

Bon et paisible ramadan à tous les musulmans et musulmanes. Qu’Allah accepte nos prières et nous pardonne !

 

SAID Mahamoudou: "Les Comores. À qui la terre ?"

Resumé du livre
 

Mahamoudou Saïd rappelle l’existence sur notre planète d’une multitude de pratiques et d’expériences de gestion de la terre en commun. Ces dernières invitent à l’abandon de la logique « propriétariste », au profit de celle s’inscrivant dans une perspective de gestion en commun.

Lire la suite ... SAID Mahamoudou: "Les Comores. À qui la terre ?"

Pont de Hassandzé : encore une victime

Un homme d’une trentaine d’années originaire de Hachipenda,  s’est suicidé en plongeant sur le pont de Hassandzé à l’entrée de Tsembéhou. Il était 10h30 ce samedi matin, quand un motard qui passait par là a vu des sandales sur le pont. S’arrêtant et jetant un coup d’œil,  il a vu le corps inanimé au fond du pont.

Lire la suite ...Pont de Hassandzé : encore une victime

 

Statistiques d'Affichages

Compteur d'affichages des articles
1837708

Utilisateurs Connectés en Ligne

Nous avons 46 invités et aucun membre en ligne