Etoile Filante : Retour à la case des Grands

Details {idkey=146b0[title=Etoile+Filante+%3A+Retour+%C3%A0+la+case+des+Grands][desc=]}

La saison sportive vient de prendre fin. A Tsembéhou, la joie et l’enthousiasme animent encore les supporters de l’Etoile Filante, l’équipe mythique de la ville. Elle vient de regagner la D1 après un parcours sans faute qui lui a permis d’occuper la première place de la Poule B (D2). Etoile en Première Division c’est une injustice qui vient d’être réparée. Encore une fois les joueurs ont montré qu’ils méritent de jouer dans cette catégorie où ils avaient joué, à armes égales avec les autres joueurs pendant deux saisons. Avant de subir l’injustice.

 En effet, après deux ans en D1, Etoile, la redoutable, a été victime de la machination de certains responsables, de la ligue anjouanaise de Football. Après une bagarre à Mtsimbatsi lors d’un match contre Etoile d’OR, la ligue a durement sanctionné Etoile Filante en la reléguant à la D2.

 Pour Etoile jouer en Deuxième Division ressemblait à un voyage de santé. Et son retour à la case des Grands promet beaucoup. Même si deux de ses meilleurs joueurs, Bayilo et Nourdine, l’ont quitté pour aller jouer dans l’équipe mutsamuduenne AGCM, mieux connue sous le nom de "Groupe Choc". Cependant Etoile pourrait compter sur le retour de Fédéral, l’une des stars du football anjouanais. Il a quitté Groupe Choc pour rejoindre l’équipe Etoile Filante qui l’a formé. Sélectionné dans l’équipe nationale des Comores, Les Cœlacanthes, Fédéral a joué à Madagascar et aux Comores. Fédé, comme aiment l’appeler ainsi ses fans, faisait partie des joueurs du Groupe Choc (Champion des Comores) qui s’étaient rendu en Afrique de l’Est il y a deux ans. Il peut, par ailleurs, apporter son expérience et son savoir faire à ses coéquipiers entrainés par l’inoxydable Negri.

 Le quarto (Fédéral, Haruna, Abou Ali et le gardien de but Kamal Ali), ensemble avec les autres joueurs, pourrait bien conduire Etoile Filante vers des victoires s’il bénéficie du soutien sans faille de la population et des autorités locales. Mais par ces temps de vaches maigres, l’on peut craindre que le nerf de la guerre fasse défaut. Les responsables de l’Equipe, conscients de ce grand défi, pensent déjà et cherchent à explorer certaines pistes. Ils ne cessent de lancer des appels aux hommes et aux femmes de bonne volonté de leur venir en aide. Puisse leur cri être entendu !

Statistiques d'Affichages

Compteur d'affichages des articles
1044693

Utilisateurs Connectés en Ligne

Nous avons 32 invités et aucun membre en ligne