Tsembéhou, ville pieuse

Details {idkey=1679b0[title=Tsemb%C3%A9hou%2C+ville+pieuse][desc=]}

 Ustadh Taki Ahmed, spécialiste en Enseignement arabo-islamique et Ustadh Bastoine Ali Bacar, spécialiste en Droit islamique, organisent quotidiennement, sauf le vendredi, des madjliss à la mosquée de vendredi de Tsembéhou entre 18 h à 19h. Leur discours religieux attire de plus en plus de fidèles qui viennent des quatre coins de la ville pour les écouter. Après la prière de Maghrib nombreux sont ceux qui convergent vers Mkiri wa Djimwa pour écouter le message.

Et lors de la prière de l’Inchah pas moins de trois cents fidèles accomplissent leur devoir religieux dans cette mosquée. L’engouement est si grand et le succès assuré. Des femmes suivent également, à partir de leur compartiment, l’enseignement religieux. Ces deux jeunes prêcheurs, ayant fait leurs études en Egypte, savent trouver les mots et les phrases pour mieux s’adresser à leur auditoire composée en grande partie des jeunes. Ils parlent de l’Islam en tant que religion et acte de foi. Ils font état de connaissances exceptionnelles sur la religion musulmane et l’analyse qu’ils font, sûre et intelligente provoquera, certainement, un examen de conscience. Les pratiques religieuses (y comprit la prière « swallat ») occupent une très grande place dans leur prêche. Ils traitent aussi d’autres sujets tels que la foi en Dieu qui est le fondement principal de la vie de tout musulman, le mariage, la famille etc. Après l’exposé magistral, l’orateur laisse toujours un temps à l’auditoire pour poser des questions sur le sujet traité. Des réponses claires et précises sont apportées. Cela rend la conférence très attirante. Une précision de taille : chacun de deux prêcheurs a trois jours par semaine. Le vendredi est réservé pour d’autres Foundi qui souhaitent livrer leur message.

Statistiques d'Affichages

Compteur d'affichages des articles
1619046

Utilisateurs Connectés en Ligne

Nous avons 24 invités et aucun membre en ligne