Assemblée législative de l'Union des Comores: Loi de Finances 2005 adoptée

Details {idkey=849b0[title=Assembl%C3%A9e+l%C3%A9gislative+de+l%26%23039%3BUnion+des+Comores%3A+Loi+de+Finances+2005+adopt%C3%A9e][desc=]}

Les députés de l'Union viennent enfin d'adopter la loi de Finances 2005. C'est le premier budget consolidé du Nouvel Ensemble Comorien. Beaucoup d'observateurs avaient craint que les députés n'arrivent à se mettre d'accord sur ce texte. Heureusement ils ont fait preuve de sagesse, de sérénité et de courage. En deux semaines de session extraordinaire, ils ont adopté la loi de Finances 2005, un projet relatif aux quotes-parts et un autre projet sur les opérations financières de l'Etat. Les recettes publiques s'élèvent à 17 milliards 936,81 millions reparties ainsi : l'Union des Comores : 6 milliards 123,74 millions(34 %) ; Ngazidja 5 milliards 452,73 millions(30 %) Anjouan 4 milliards 772,24 millions (27 %) Mohéli 1 milliard 588, 09 millions (9 %). Les dépenses publiques sont arrêtées à 23 milliards 974,81 millions. Après déduction des charges de la dette publique et des contributions aux organismes internationaux, les taux relatifs aux quotes-parts sont fixés ainsi : Union  37,50 % ; Ngazidja 27,4 % ; Anjouan 25,7% ; Mohéli 9,4 %. Lors de la présentation du projet de budget pour l'exercice 2005, le ministre des Finances de l'Union, M. Ahamadi Abdoulbastoi a souligné que la loi de Finances 2005 s'inscrit dans le cadre du retour à l'équilibre budgétaire. Elle permettra de restaurer la crédibilité de l'Etat auprès de ses créanciers intérieurs et extérieurs et impulser une politique de croissance économique soutenue. L'argentier de l'Etat prévoit un taux de croissance de 3% en 2005 contre 1,1% en 2004. Il espère une inflation de 3% contre 4,3 l'année dernière.

Statistiques d'Affichages

Compteur d'affichages des articles
949339

Utilisateurs Connectés en Ligne

Nous avons 42 invités et aucun membre en ligne