Cheikh Mloulou est parti, Tsembéhou consternée

Details {idkey=6524b0[title=Cheikh+Mloulou+est+parti%2C+Tsemb%C3%A9hou+constern%C3%A9e][desc=]}

Depuis mardi 3 décembre, Hadj Said Houmadi Foundi, appelé affectueusement Cheikh Mloulou a rejoint l'ultime demeure.

Celle-là où habiteront tous les hommes, de quelque rang, de quelque condition, de quelque race qu'ils fussent. Il s'est assoupi dans ce sommeil éternel après plus de 100 ans d'une vie débordante d'une ardeur fascinante dans l'engagement sociopolitique. De son vivant, il était un homme pieux. Et dès 1983, après la mort de Cheikh Darouèche, il fut désigné Cheikh de la Confrérie « Chadhulia » de Tsembéhou. Peu avant sa mort, il avait désigné Cheikh Abdou Salami comme successeur à ce poste.

 

 Ils étaient nombreux les Comoriens venus de quatre coins du pays pour rendre hommage, dans l’après-midi du 3 décembre, à cet homme qui fut aussi un fervent militant politique. Il a été élu délégué municipal à l’époque coloniale. Disciple du regretté Ahmed Abdallah Abdérémane, père de l’Indépendance, Cheikh Mloulou a joué un grand rôle politique lors du régime d’Ahmed Abdallah. A plusieurs reprises, il a été chef du village. Cheikh Mloulou était ardemment consulté. Il résoudrait des conflits conjugaux, sociaux ou politiques. Il était le derniers recours, lorsqu’on avait épuisé toutes les voies.

Cet homme s'en est allé en douceur en nous laissant l'exemple d'un homme engagé, amoureux de son pays.

Tsembehouinfo présente ses condoléances les plus attristées à ses enfants et à toute la famille éplorée. Que Dieu lui réserve une place de choix dans son paradis. Amen !

Statistiques d'Affichages

Compteur d'affichages des articles
948361

Utilisateurs Connectés en Ligne

Nous avons 52 invités et aucun membre en ligne