Bonne et heureuse année 2016 !

A tous nos internautes et à leurs familles nos vœux de bonne et heureuse année 2016. Que le nouvel An soit,  pour vous tous,  une année de bonheur, de bonne santé et de prospérité.

L’année 2016 s’annonce sous de bons auspices. Les Comoriens sont appelés  à voter les hommes qui présideront à leur destinée pendant les 5 prochaines années. Ils vont élire les gouverneurs des îles, le chef de l’Etat et les Vices présidents. Une lourde responsabilité qui demande  réflexion, sagesse et sérénité.

Nous osons espérer que les Comoriens sauront choisir les hommes qu’il faudrait pour relever les différents défis qui se sont dressés devant nous.

Adieu l'an 2015

Pour l’année qui vient de s’achever,  un fait atypique avait défrayé la chronique. Tout le monde en a parlé. Et tout le monde, dans la Cuvette, va en parler durant l’année qui commence. Une dame élue maire pour réunir, rassembler, mobiliser les énergies pour le développement de la Cuvette a tout fait pour produire l’effet inverse.  Faut-il, par ailleurs,  espérer que les batailles électorales qui s’annoncent  permettront de recoller les morceaux et partir sur d’autres bonnes bases ?

Année 2012 à Tsembéhou

Quelques événements ayant marqué l’année 2012 à Tsembéhou.

15 Février 2012: Le Gouverneur Anisse Chamsidine forme son équipe, la deuxième. M. Dahilou Omar occupe le poste du Commissaire chargé de la Coopération décentralisée, de la Diaspora, de l’administration communale, de la Fonction publique, du travail, de l’emploi et des Relations avec les institutions.

Lire la suite ...Année 2012 à Tsembéhou

 

Adieu 2015

Pour l’année qui vient de s’achever,  un fait atypique avait défrayé la chronique. Tout le monde en a parlé. Et tout le monde, dans la Cuvette, va en parler durant l’année qui commence. Une dame élue maire pour réunir, rassembler, mobiliser les énergies pour le développement de la Cuvette a tout fait pour produire l’effet inverse.  Faut-il, par ailleurs,  espérer que les batailles électorales qui s’annoncent  permettront de recoller les morceaux et partir sur d’autres bonnes bases ?

Tsembéhou, des années 50 à nos jours

Une évolution remarquable

Tsembéhou a connu ces soixante dernières années des changements remarquables. Un clin d’œil sur le rétroviseur de l’histoire récente éclairera nos lanternes et permettra d’appréhender ces évolutions marquantes. Si vous connaissez un événement ou une date remarquables (et qui n'est pas mentionné(e) ci-dessous), prière nous contacter à notre adresse habituelle.


 

Quelques repères
1950: Un Cyclone dévastateur s’abattit sur le village. Presque toutes les habitations  ont été détruites. La plupart des rescapés ont trouvé refuge à la mosquée de Vendredi, seul bâtiment en dur à l’époque. Il y a eu plusieurs morts  et des milliers de sans abris.

28 septembre 1958 : Tsembéhou dit « NON » au Général De Gaulle. Tsembéhou a voté massivement contre le Référendum de 1958, proposé sous la présidence de la République de René Coty et du gouvernement dirigé par Charles de Gaulle. Cette consultation  demandait aux Français de ratifier le projet de Constitution qui allait poser les fondements de la Cinquième République.

Dans les colonies françaises ce référendum vise à la création de la Communauté française. La Guinée est la seule à rejeter le référendum et à accéder à l'indépendance.

Les meneurs de cette campagne du « NON », à Tsembéhou, ont été arrêtés, emprisonnés et engagés dans des travaux forcés au port de Mutsamudu pendant plusieurs jours.

1958 : Construction de l'école primaire de Mtsimbatsy. Parce que les Tsembéhouins avaient voté massivement « NON » lors du référendum  du 28 septembre 1958, les autorités coloniales avaient pris comme sanction, la décision de ne pas ouvrir l’établissement scolaire cette année-là. Les fournitures scolaires et le mobilier ont été remis à une autre école.

1959 : ouverture de l’école primaire de Mtsimbatsy

1959 : Installation du réseau d'adduction d'eau dans le village

 1967: Problème foncier de Mtsimbatsy entre la population de Tsembéhou et celle de Chandra

1973 - 1974: les Routes Gobéni-Tsembéhou et Msakini-Tsembéhou goudronnées

1974: Construction du pont de Dziani

1976 : Tsembéhou prend possession de la réserve de Sohamwé

1977 : Assainissement d'une partie du village

Février l974: Arrivée des rescapés de Majunga

1988 : Construction du foyer des jeunes

1988 : Construction du Centre de santé

15/03/1991: Electrification du village

13/04/1991: Première émission de Radio Tumpa

Septembre 1993 : Tsembéhou se dote d’une antenne parabolique et d’un sender

1996 : Construction du Marché

1997 : Création du Crédit Rural Sanduk

13/04/97 : Naissance de Télé Tumpa

1998 : adduction d'eau de Hamoudou

2000 : création de la Commune de Tsembéhou

23 novembre 2000, décès de  M. Andhume Houmadi, à Moroni. Les obsèques se sont déroulées le lendemain à Tsembéhou en présence d'une foule nombreuse. Magistrat, il était le premier bachelier de Tsembéhou. Membre fondateur du parti Front Démocratique, il a milité aussi au sein de l'ASEC, Association des Etudiants Comoriens en France. Roman posthume: Aux parfums des îles.

 

2001 : construction de six salles de classe à Hamoudou, grâce à un financement du FADC (4 salles) et du Projet Education III (2 salles). La participation communautaire pour la construction de cette école s'était élevée à 5 millions de francs.

10 mars 2002 : Création d’Ouvoimoja Wa Tsembéhou (OWT), une association regroupant des hommes et des femmes originaires de Tsembéhou qui résident à Mayotte

Juillet 2002 : début des travaux de construction de la maison des Postes et Télécommunications

2 mars 2003 : l’armée de Mohamed Bacar prend d’assaut la ville de Tsembéhou, deux blessés par balle et une cinquantaine d’arrestations, suite à un conflit qui opposa Tsembéhou au village de Chandra.

27 avril 2003 : Etait tenue à Domoni, dans la mosquée de Riyadh, une réunion regroupant des délégations de Tsembéhou, Chandra, Drindri, Domoni et une autre de la Confédération des Confréries d'Anjouan. La réunion était présidée par l'ancien président de la République M. Said Mohamed Djohar. L'objectif était de réconcilier les deux localités de Tsembéhou et Chandra en conflit ouvert depuis le 28 février 2003.

octobre 2003 : La ville de Tsembéhou devient une Commune. Un arrêté ministériel vient de scinder la commune de Bambao Mtrouni en deux : la commune de Tsembéhou et la commune de Dzialandzé. Celle-ci regroupe les deux localités de Drindri et Chandra.

Année 2004

14 mars : Ali Attoumani élu député de Tsembéhou

Dimanche 9 mai : Les présidents El Bak, Fazul et Mohamed Bacar étaient venus à Tsembéhou pour présenter leurs félicitations aux électeurs qui ont bien voté le 18 avril 2004

3 mai: Création du site web, www.tsembehouinfo.net

4 mai : une conférence-débat sur la littérature comorienne au Foyer des Jeunes regroupant presque tous les écrivains des quatre îles des Comores : Abdou Salam Baco, Salim Hatubou, Hamza Soilhabou, Nassur Attoumane, Abdou Djabir, Haïdar, Saindoune Ben Ali, David Jaomanoro etc. Ils étaient également présents les libraires Ahamed Chamanga et J.C. Pichard.

9 juin. Nomination d'une Délégation Spéciale dans la Commune de Tsembéhou, avec à sa tête madame Saendati Bacar

4 juillet: Foundi Azihar Abdou élu maire de Tsembéhou

vendredi 6 août: pose de la première pierre  des travaux de construction de la mairie

2004 : Etoile Filante  joue en D1

Année 2005

2005 : Construction du central téléphonique de Tsembéhou qui a coûté près de 400 millions de francs comoriens à la SNPT

mai 2005 : La SNPT (Société Nationale des Postes et Télécommunications) effectue les premiers branchements téléphoniques.

samedi 18 juin: Célébration à Tsembéhou de la journée de l'Enfant africain

4 juillet : M. Laidine Ahamadi, nommé ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, dans le nouveau gouvernement du colonel Azaly Assoumani, président de l'Union des Comores

7 juillet: Le Journal Al-Watwan lors de son 20è anniversaire délivre un certificat de mérite à M. Mohamed Boudouri.

30 juillet : le colonel Azaly Assoumani reçu à Tsembéhou

4 août : La sélection de Tsembéhou vient d'arracher son premier trophée de l’histoire footballistique. Et de quelle manière ! En battant par deux buts à zéro la sélection de Bandrani lors de La Coupe du président de l'île.

4 août : Fédéral Andjilane, meilleur joueur de la Coupe de l'Unité.

2005 : M. Ali Nadjib, ministre de la Fonction publique, de la Production, de la Pêche et de l'Agriculture dans le gouvernement de Mohamed Bacar

2005 : l'ouverture d'une classe de Seconde au collège de Tsembéhou,

2005 : la création par décret présidentiel d'un Tribunal de Paix

2005 : Décès de M. Saindou Assani, ancien maire de Tsembéhou.

21 novembre: Dr Mourchid Bacar a regagné son poste de Médecin associé à l'hôpital de Domoni. Son départ de l’hôpital de Tsembéhou a soulevé une vague de contestation.

Année 2006

15 juillet: Début des travaux de construction de la Mosquée de Vendredi

Année 2007
 

1er janvier : décès de M. Issoufi Abdallah, membre fondateur de Radio et Télé Tumpa, Secrétaire de Direction au collège de Tsembéhou.

LUNDI 14 MAI : Mohamed Bacar, candidat à sa propre succession est hué à Tsembéhou lors de son 1er  meeting de campagne

samedi 13 octobre: Les Tsembéhouins ont organisé la grande prière de l'Ide El- fitr 2007 dans la nouvelle grande mosquée de vendredi dont les travaux avaient débuté le 15 juillet 2006. Pari gagné.

vendredi 2 novembre : Hadj Houmadi Abdallah (Baha Echadala) est décédé

2 décembre: vent de panique sur toute la ville. La rumeur selon laquelle une soixantaine de personnes figurant sur une liste préétablie allaient être arrêtées par les milices de Mohamed Bacar. Beaucoup de patriotes ont passé la nuit à la belle étoile.

25 avril 2008 : Libération d’Anjouan par l’Armée Nationale avec le soutien des militaires tanzaniens et soudanais

Année 2009
 

Les 9 et 10 mars : la Conférence de Doha sur les Comores accepte de financer les travaux d’extension, de réhabilitation et d’équipement en logistique du Centre de Santé de Tsembéhou.

30 mars 2009: la Commune de Tsembéhou regroupe les 3 localités de la Cuvette.

20 Décembre: Election de M Mohamed Said  Houmadi, député de l’Union

Décembre: "Etoile Filante" devient Association Sportive de Tsembéhou (AST).

Année 2010
 

25 avril : L’association Udzima Wa Tsembéhou (UT) à Ngazidja se dote d’un nouveau bureau

samedi 8 mai: les Comités locaux, régionaux et nationaux du Croissant Rouge Comorien célèbre la journée du 8 mai à Tsembéhou

2010 : AST regagne la D1 (football)

26 décembre: Dr Ikililou Dhoinine élu président de l’Union des Comores et Nourdine Bourhane, devient son vice-président.

Année 2011
 

mercredi 5 janvier : Association Sportive de Tsembéhou remporte le trophée de la Coupe des Comores, au niveau d’Anjouan, en battant Etoile d’Or de Mirontsy par un but à zéro au stade de Hombo.

vendredi 14 janvier : le Vice président Nourdine Bourhane dans la mosquée de Vendredi. Il a remercié la population pour le soutien sans faille lors des présidentielles du 26 décembre 2010.

samedi 15 janvier : L’Association Sportive de Tsembéhou (AST) est à Mohéli pour disputer la phase finale de la Coupe des Comores. Elle occupera la 3è place.

2 février : inauguration des bureaux de l’agence de Comores Télécom par le président Sambi.

3 mai : Le site web www.Tsembehouinfo adopte un nouveau look à l’occasion de son 7è anniversaire

Année 2012

15 Février 2012: Le Gouverneur Anisse Chamsidine forme son équipe, la deuxième. M. Dahilou Omar occupe le poste du Commissaire chargé de la Coopération décentralisée, de la Diaspora, de l’administration communale, de la Fonction publique, du travail, de l’emploi et des Relations avec les institutions.

2 mars: décès de Chiekh Madjid Abdallah, de la confrérie Rifa'an.

Le 19 mars 2012, début des travaux de déblaiement et de terrassement de la route de Tsembéhou

lundi 28 mai, entre 20 h e t 02 h du matin,"L’opération commando" des jeunes de Tsembéhou, pour débarrasser la route des escaliers et murailles encombrants et permettre à la société Colas d’avoir les 5 mètres de large demandés.

Mercredi 6 juin, début des travaux pour clôturer le lycée et le collège de Tsembéhou.

Juillet : Est crée en 2012 à Tsembéhou un sous-centre d’examen du BAC. Cinq candidats admis dès le 1er tour. Il s’agit de : Anfaidine Ali, Djadida Combo, Djanatia Alhadi, Manrouf Soilihi, Moustoifa Ali Bacar.

Le samedi 4 août, président Ikiliou est venu à Tsembéhou. Il a dirigé la prière de Ansri, dans la mosquée de Vendredi avant de visiter le chantier de Mkiri wa hari et l’état d’avancement de la route.

Le samedi 4 août, le vice-président posa la première pierre de la nouvelle mosquée de Mkiri Wa Hari

Le samedi 11 août, le début des travaux du goudronnage de la route régionale

2 Septembre 2012, début des travaux de réfection du stade de Mtsimbatsy financés par la FIFA à l’ordre de 13 millions de francs comoriens. Le stade sera agrandi, aplani et clôturé.

Année 2013

  • Jeudi 28 novembre, inauguration de la route de Tsembéhou par le président Ikililou Dhoinine, entouré des vice-présidents Mohamed Ali Soilihi et Nourdine Bourhane, du gouverneur Anissi Chamsidine, du directeur de cabinet du gouverneur Mouigni Baraka, Ahmed Ali, et d’une foule nombreuse de gens estimée entre 6.000 et 8.000 personnes, venues de toutes les régions de l’île.
  • Hadj Said Houmadi Foundi, appelé affectueusement Cheikh Mloulou a rejoint l'ultime demeure le mardi 3 décembre. Il s'en est allé en douceur en nous laissant l'exemple d'un homme engagé, amoureux de son pays.

Année 2014

  • 9 février : Une manifestation des jeunes contre les délestages de l’EDA a fait l’effet d’une bombe au sein de la classe politique de la ville de Tsembéhou. L’onde de choc s’est répandue jusqu’au sein de la communauté tsembéhouenne de Ngazidja et Mayotte. Pour certains, il s’agit d’un séisme politique. Pour d’autres, c’est une page de l’histoire qui vient de se tourner. Partagés entre inquiétude et espoir, les cadres, les intellectuels et les politiciens se concertent et cherchent une voie de sortie de crise.
  • 15 février : Importante réunion  au domicile de Simédou à Sohamwé et à laquelle avait pris part le Vice-président Nourdine Bourhane. 
  • samedi 22 février : une importante réunion regroupant près de 200 personnes a été organisée, dans l’après-midi, au domicile de M. Assadi Ahamadi avec au menu la situation qui prévaut dans la ville. Toutes les catégories socioprofessionnelles de la ville y  étaient représentées.
  • Le 19 décembre au Palais du Peuple, Mamduh Issoufa, natif de Tsembéhou, président du parlement des jeunes comoriens. Cette élection est survenue après une session parlementaire de 48 h ayant regroupé 27 des 33 députés juniors venus des quatre coins du pays.
  • le samedi  13 décembre : L’ancien député Bourhane Bacar, père du Vice-président de l’Union, Nourdine Bourhane,  est décédé vers 10 h du matin. Les funérailles ont  lieu à Tsembéhou le dimanche 14 décembre vers 9 h du matin.

Année 2015

  • 22 février : Soifa ousseni élu député de la 9ème circonscription
  • 23 octobre : Les habitants ont appris avec beaucoup de consternations  tôt ce vendredi matin le décès de  Hadj Ahamadi Bacar (Bahali AZAEMA).
 

Statistiques d'Affichages

Compteur d'affichages des articles
674264

Utilisateurs Connectés en Ligne

Nous avons 25 invités et aucun membre en ligne