Le ministre français Claude Guéant s’est excusé

Details {idkey=5184b0[title=+Le+ministre+fran%C3%A7ais+Claude+Gu%C3%A9ant+s%E2%80%99est+excus%C3%A9][desc=]}

"Il y a une immigration comorienne qui est la cause de beaucoup de violences. Je ne peux pas la quantifier". Cette phrase de Claude Guéant, ministre français de l’Intérieur, prononcée  lors du Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI, dimanche 11 septembre, avait choqué plus d’un.

Les réactions d’indignation en France et aux Comores ont amené le ministre à  regretter ses propos face à la presse. Insuffisant, ont estimé six  associations (Fondation des Comores, Association Je viens, Coordination Internationale d'aide et de soutien aux Comoriens de l'Extérieur, Solidarité comorienne de la Réunion, Association des Grands Notables Comoriens de France et Comorespoir) qui  avaient  menacé de porter  plainte contre  Claude Guéant. Dans un courrier adressé à ces associations, le ministre s’excuse ensuite en ces termes: "J'ai pris la mesure de l'émotion et des réactions que mes propos, et une certaine interprétation de ceux-ci ont pu susciter au sein de la communauté comorienne et franco-comorienne. Je tiens à vous assurer que, jamais dans mon esprit, je n'ai souhaité présenter la communauté comorienne de Marseille comme la principale responsable des violences que connait cette ville. (...)

 Je regrette cette formulation, et plus encore l'interprétation qui en a été faite : elles ont blessé nombre de personnes originaires des Comores, pour qui j'ai considération et respect. Je vous serais reconnaissant d'assurer les membres de votre association de ma volonté de dissiper ce malentendu, et je vous propose à cet effet que nous nous rencontrions au Ministère dans les prochains jours."  

Statistiques d'Affichages

Compteur d'affichages des articles
1619095

Utilisateurs Connectés en Ligne

Nous avons 19 invités et aucun membre en ligne