Actualité Nationale

Lettre à mon frère

Cher petit frère, Bonjour!

 J’ai reçu ton message. Merci beaucoup. Moi aussi je te présente mes vœux de bonne et heureuse année 2010. Je prie Allah pour que le Nouvel An soit pour toi et pour tous ceux qui te sont chers une année de succès, de bonne santé, de bonheur et d’amour.

Dans ton message tu m’as demandé de te parler brièvement des événements qui ont marqué l’année qui vient de s’écouler, aux Comores en général et à Tsembéhou en particulier.

C’est avec plaisir que je vais le faire tout en sachant que la tâche n’est pas facile. Car ce qui est marquant pour moi pourrait ne pas l’être pour certaines personnes. Pour notre pays, mis à part les deux consultations (Référendum constitutionnel et élections des députés et conseillers des îles) l’événement le plus marquant fut le crash de l’avion de Yémenia. Beaucoup de larmes, de salive et d’encre ont été versées sur cet accident.

Lire la suiteLettre à mon frère

Lettre à ma petite sœur

Chère sœur, Bonjour !

Tu m'as demandé l'autre jour de te parler des événements qui ont le plus marqué l'année 2007 dans ta ville natale de Tsembéhou. J'accepte volontiers de le faire tout en sachant que la tâche n'est pas facile. Et c'est avec un petit pincement au cœur que j'ai ouvert mon bloc note pour ne pas dire mon journal et parcourir les différentes pages consacrées à ta Tsembéhou natale.

Comme tu le remarqueras toi-même l'année 2007 a été spéciale. Je dirai même très spéciale puisqu'elle a vu le retour des séparatistes sur la scène politique tsembéhouenne.

Mais avant de plonger mon regard sur le rétroviseur 2007, permets-moi de te parler brièvement d'un fait qui a bouleversé Tsembéhou ce mardi 1 er janvier 2008. Premier jour de l'An, jour chômé et payé, chacun essaie à sa manière de passer agréablement cette journée mémorable. Il faisait beau à Tsembéhou. Quelle fut la consternation quand vers 10h 35 mn du matin la nouvelle tomba ? Issoufi Abdallah n'est plus. Il nous a quittés brusquement et pour toujours. Mais pourquoi le Bon Dieu a choisi ce jour de nouvel An pour l'appeler auprès des siens ? C'est un mystère dont seul Allah connaît le secret.

Lire la suiteLettre à ma petite sœur

Soudiki, le patriote

La cinquantaine, père de 10 enfants, M. Soudiki, paysan-éleveur à Ongojou à Mayotte, vient d'offrir un bœuf à l' Association Ouvoimoja Wa Tsembéhou qui a son siège à Mayotte. Ce bœuf vendu à 600 € (environ 300.000 francs comoriens) constitue sa contribution personnelle pour la construction de la mosquée de Vendredi de Tsembéhou. Ce geste symbolique d'un musulman convaincu a été bien apprécié par l'Association qui ne manque pas de le citer en exemple vis à vis des particuliers qui ont du mal à verser leur cotisation. Nous vous rappelons que pour la construction de la mosquée de Vendredi de Tsembéhou, l'Association Ouvoimoja a proposé à ses membres une cotisation de 50 € pour les femmes, 80 € pour les hommes chômeurs et 150 € pour les salariés. D'après les responsables de l'Association, des hommes de bonne volonté donnent parfois davantage pour marquer leur enthousiasme et leur passion de voir le projet avancé rapidement.

Lire la suite...Soudiki, le patriote

 

Statistiques d'Affichages

Compteur d'affichages des articles
1567636

Utilisateurs Connectés en Ligne

Nous avons 42 invités et aucun membre en ligne