Conférence des bailleurs de fonds au profit des Comores

Details {idkey=5044b0[title=Conf%C3%A9rence+des+bailleurs+de+fonds+au+profit+des+Comores+][desc=]}

La conférence des bailleurs de fonds en faveur des Comores tenue Port-Louis à Maurice le 8 décembre dernier a été un succès sur toute la ligne. Par la représentation d'abord et par les ressources financières obtenues ensuite. Plus de 200 millions de dollars pour financer un plan d'action de quatre ans (2006-2009) ont été promis par les bailleurs présents à Port-Louis. Plus de 50 pays et organisations avaient participé à cette conférence que les Comoriens qualifient de « Conférence de l'espoir ». La satisfaction est totale tant du côté des participants que du côté des Comoriens restés au pays et qui suivaient par voie des ondes et des journaux le déroulement des travaux qui ont duré toute la journée du Jeudi 8 décembre.

Ces résultats éclatants sont certes à mettre à l'actif de la diplomatie comorienne mais surtout à la matière grise comorienne qui a su préparer des documents qui ont attiré la confiance et l'estime de nos partenaires. Ce travail louable est réalisé par des Groupes techniques sectoriels, réunissant des experts pluridisciplinaires des trois îles et de l'Union qui ont travaillé plusieurs mois durant pour hiérarchiser les plans d'actions sectorielles et établir des programmes. Quatre pays amis (Afrique du Sud, Maurice, Chine et France) et cinq organisation internationales (Union Africaine, PNUD, Banque Mondiale, Fonds Monétaire International et Union Européenne) ont parrainé cette conférence placée sous la coprésidence de Thabo Mbeki et Navin Chandra Ramgoolam.

Les sept axes stratégiques

Le programme présenté par les Comoriens présentesept axes stratégiques:

Axe stratégique 1 : Création des conditions d'un développement économique durable, par la réforme des finances publiques, le développement et la réhabilitation des infrastructures économiques et de communication et la relance du secteur de l'énergie. Le budget pour la période 2006-2009 se situe à 70 milliards de francs comoriens, dont 65 milliards à rechercher.

Axe stratégique 2 : Relance du secteur privé en mettant l'accent sur les secteurs, notamment la promotion de l'agriculture, la pêche, l'élevage, le tourisme, et la micro-finance. Un budget de 22,2 milliards à rechercher presque en totalité.

Axe stratégique 3 : Renforcement de la gouvernance et de la justice, en consolidant les institutions nationales et en garantissant l'accès à une justice équitable à tous. ( 7,1 milliards dont 2,7 milliards à rechercher)

Axe stratégique 4 : Amélioration de l'état sanitaire de la population, à travers la lutte contre les maladies prioritaires, la santé maternelle, la prévention en matière de d'IST et VIH/SIDA, et la gestion efficace du système de santé. ( 11,4 milliards dont 10,1 milliards à rechercher)

Axe stratégique 5 : Promotion de l'éducation et la formation professionnelle en vue d'améliorer le capital humain. (13,8 milliards dont 5,6 milliards à rechercher)

Axe stratégique 6 : Promotion d'un environnement sain et durable. (18,9 milliards dont 16,2 milliards à rechercher)

Axe stratégique 7 : Renforcement de la sécurité et la lutte contre le terrorisme.( 5 milliards dont 4,1 milliards à rechercher)

Le gouvernement a soumis à ses partenaires un condensé de son plan d'action 2006-2009, qui s'inscrit dans la logique de la SCRP (Stratégie de croissance et de réduction de la pauvreté).

 

Ils ont dit à propos de cette conférence:

Azali Assoumani, président de l'Union des Comores  : Cette conférence vient de traduire l'engagement de la communauté internationale, à soutenir le développement de l'Union des Comores, afin de consolider les acquis de la réconciliation nationale, pérenniser les nouvelles institutions et les rendre capables de porter, dans la paix, l'unité et la dignité, les Comores nouvelles. Il revient au peuple comorien, aujourd'hui, de ne pas vous décevoir. Je m'y attellerai personnellement, pour que votre générosité parvienne à ces hommes et ces femmes, épris de paix, de liberté et de justice. A propos des élections le président Azali a dit : « Les Comoriens feront mieux qu'en 2001, quand avait commencé le processus de réconciliation qui avait abouti à l'adoption d'une nouvelle Constitution, mieux aussi qu'en 2002 et 2004 quand des élections ont été tenues et qui ont été approuvées par la communauté internationale"."Pour cette raison, il n'y a pas lieu d'être inquiet. Nous ne voulons pas jouer les prolongations pour les élections de l'année prochaine."

Thabo M'beki, président de la République d'Afrique du Sud : :"Si l'on n'arrive pas à aider une nation de seulement 576 000 habitants, cela signifiera que l'avenir de l'humanité est très sombre." …"Pouvez-vous nous aider à trouver cette assistance minuscule pour renforcer les processus démocratiques » « L'assurance est donnée par le président Azali que les élections présidentielles prévues en avril 2006 auront lieu à temps, qu'elles seront crédibles, justes et libres, et que toutes les conditions seront créées pour quelles soient ainsi"."Les engagements donnés par les leaders comoriens nous permettent d'avancer que l'instabilité est chose du passé. Les dons proposés à la conférence sont basés sur la confiance dans cette direction." l'Union des Comores tente, coûte que coûte, de surmonter un processus d'instabilité qui a duré 30 ans".

Navin Ramgoolam, Premier ministre de l'île Maurice  : Maurice va fournir toute l'assistance possible pour la bonne conduite d'élections libres et justes en 2006. »… "Le processus est en place. Nous sommes confiants que tout va se dérouler comme prévu."…"Cette conférence symbolise, en même temps, la solidarité de la région dans ses engagements pour la création des conditions essentielles à la paix et au développement d'un de ses Etats membres. Pour la communauté internationale, le succès du processus de paix aux Comores symbolise l'établissement de l'État de droit et de la promotion de la démocratie et des droits de l'homme"…  « La consolidation du processus de développement aidera les Comores à jouer un rôle plus prépondérant dans la région et à faire face aux défis de la globalisation dans de bien meilleures conditions. Se sont également adressés aux participants lors de l'ouverture de cette conférence, l'Assistant secrétaire général des Nations unies pour les affaires politiques, Tuliameni Kalomoh, le Commissaire de l'Union africaine pour la paix et la sécurité, Said Djinnit, le Représentant du secrétaire général de l'Organisation internationale de la francophonie, Lamine Loum, le Directeur du département de la coopération de la Ligue des Etats arabes, Samir Hosny.

Statistiques d'Affichages

Compteur d'affichages des articles
1567579

Utilisateurs Connectés en Ligne

Nous avons 37 invités et aucun membre en ligne