Guéguerre à la mairie de Tsembéhou

Les trois personnes originaires de Tsembéhou, désignées pour participer à la Délégation Spéciale de la Mairie, ont présenté, au gouverneur de l’île,  leur démission à moins de deux semaines après leur prise de service. Il s’agit de MM Ahamadi Salim, Charikane Houmadi et de Madjidi Saindou. Ces trois délégués protestent contre la décision de l’administration de la mairie de ne pas  leur confier les documents administratifs.

Lire la suite...Guéguerre à la mairie de Tsembéhou

Après plusieurs jours de grève

Les députés d’Anjouan regagnent l’hémicycle

Après une brouille de plusieurs jours entre le président de l’Assemblée de l’Union et les Députés d’Anjouan, le calme est enfin revenu et les élus, qui avaient déserté les sièges du Palais du Peuple de Hamramba ont repris les travaux  le samedi 25 juin. A l’origine de cette guéguerre, le perchoir de l’Assemblée réclamé par  les 14 députés d’Anjouan et que l’actuel occupant refuse de céder. Après plusieurs entretiens entre le président Ikililou et les différents protagonistes,  les anjouanais ont repris les travaux en attendant la décision du premier magistrat du pays.

Lire la suite ...Après plusieurs jours de grève

En signe de reconnaissance,

Une délégation de la Cuvette remercie le Vice-président Bourhane

Une forte délégation conduite par M. Nidhoimi Halidi a été reçue samedi après-midi par le Vice-président Nourdine Bourhane. Composée de personnalités de Tsembéhou, Chandra , Drindri et Lingoni, la délégation  était venue remercier le Vice président suite à la nomination de M. Nidhoimi Halidi au poste de Secrétaire Général à la Vice-présidence chargée du Ministère des Finances, de l’Economie, du Budget, de l’Investissement et du Commerce Extérieur chargé des privatisations. Cette nomination est à mettre à l’actif du VP Nourdine Bourhane qui en choisissant M. Nidhoimi Halidi, originaire de Chandra, à ce poste hautement stratégique  a voulu perpétuer une tradition propre à lui.

Lire la suite ...En signe de reconnaissance,

 

Mayotte: Communiqué du Front Démocratique et du GRDC

Communiqué du Front Démocratique (section de Mayotte) et du GRDC (Groupe de Réflexion sur le Devenir des Comores)

Nous ne fêterons pas la départementalisation ! Ce que nous pensons de la présence française à Mayotte

 • Après le 31 mars 2011, les Comores seront toujours constituées de 4 îles et les Maorais resteront comoriens par l’Histoire, par la langue, par la culture, par la religion et par les us et coutumes quoi que certains veuillent en penser.

 • En terme de droit international, la communauté internationale ne s’est pas reniée sur la question de l’île comorienne de Mayotte et continue à réaffirmer fortement son attachement à l’unité et à l’intégrité territoriale des Comores (résolution de l’Union Africaine à Addis-Abeba en janvier 2011, discours des ambassadeurs de Chine, de Libye et du représentant de l’U.A. à Moroni le 26/03/2011).

 • Si la France avait mis autant d’empressement à exécuter les résolutions de l’Onu relatives à Mayotte qu’elle vient de le faire pour la Libye, Mayotte ne serait jamais restée française.

lire la suiteMayotte: Communiqué du Front Démocratique et du GRDC

Nourdine Bourhane: Vice président

Qu’attendent de lui les Tsembéhouins ?

Qu’attendent les Tsembéhouins de l’élection de M. Nourdine Bourhane, Vice-président de l’Union des Comores ? Sans trop vite aller en besogne, nous serons amenés à tenter de répondre d’ abord à cette question par une autre qui est son corollaire. Qu’attend Nourdine Bourhane des Tsembéhouins? Ou plutôt que doivent faire les Tsembéhouins pour aider Nourdine Bourhane, Vice-président ?

 Certaines personnes bien averties seront tentés de répondre que les Tsembéhouins ont déjà beaucoup fait pour aider M. Nourdine Bourhane. Qu’ils l’ont élu avec un score plus qu’honorable le 26 décembre dernier. Qu’ils l’ont toujours soutenu politiquement. Ce qui est vrai mais insuffisant, compte tenu de la nouvelle mission que le pays tout entier vient de lui confier.

 Nous ne devons pas oublier qu’il est le Vice-président de l’Union des Comores et présente Anjouan dans cette haute sphère de décisions. Faut-il alors comprendre que lui seul ne peut réfléchir, élaborer et étudier divers projets capables de répondre aux aspirations des Tsembéhouins. Et Dieu seul sait combien elles sont nombreuses ces aspirations !

 Donc la meilleure manière d’aider Nourdine Bourhane à aider Tsembéhou, c’est avant tout aux Tsembéhouins de tout bord s’organiser solidement pour profiter au maximum de ce mandat de cinq ans.

Lire la suiteNourdine Bourhane: Vice président

 

Statistiques d'Affichages

Compteur d'affichages des articles
1126731

Utilisateurs Connectés en Ligne

Nous avons 27 invités et aucun membre en ligne