Le CNPA devient le 29ème membre du REFRAM

Le CNPA devient le 29ème membre du REFRAM

La 5ème Assemblée générale du Réseau des Régulateurs Francophones (REFRAM), qui s’est tenue du 23 au 26 octobre à Genève, a approuvé à l’unanimité de ses membres, l’adhésion du CNPA qui devient le  29ème pays membre du réseau.

Lire la suite ...Le CNPA devient le 29ème membre du REFRAM

La route de Tsembéhou inaugurée

Une réception comme seuls les Tsembéhouins savent organiser a été réservée au chef de l’Etat, Dr Ikililou Dhoinine et sa suite, le jeudi 28 novembre 2013, à l’occasion de l’inauguration de la route Msakini –Drindri. Chants, danses et discours élogieux ont rythmé la cérémonie organisée dans la cour de la Mairie. La population deTsembéhou, Chandra et Drindri s’est mobilisée, comme il se doit, pour manifester devant les autorités son sentiment de joie et de reconnaissance.

Lire la suite .......La route de Tsembéhou inaugurée

L’émigration à Tsembéhou

 Le phénomène de déplacement de la population d’une île à l’autre est toujours d’actualité. Le flux massif vers l’île comorienne de Mayotte a poussé un étudiant à mener des enquêtes, à Tsembéhou, auprès de plusieurs personnes. Les résultats ont fait l’objet d’une synthèse qui constitue l’essentiel de ce travail que nous vous présentons.

lire la suite ...L’émigration à Tsembéhou

 

Tsembehou: Situation générale

La ville de Tsembéhou se trouve au cœur de l'île d'Anjouan dans la Cuvette, communément appelée Cuvette de Tsembéhou. Elle est située à quelques 17 km de Mutsamudu, la capitale de l'île d'Anjouan. On y accède par trois routes principales goudronnées. Deux d'entre elles partent de la route principale (RN 21) Mutsamudu-Domoni. La plus utilisée, longue de 4 km, Tsembéhou-Gobéni se croise au niveau du Pont Hassandzé avec la portion de route de Chandra-Msakini. La troisième, la route Hachipenda – Dindri-Tsembéhou qui mesure 20 km débouche également sur la route principale RN 21. Les écoles, le Centre de Santé, la Mairie, le marché, la Poste et les Télécommunications sont construits dans la périphérie. Tsembéhou se trouve à quelques 500 m d'altitude. Au-delà de sa beauté, de la richesse de sa faune et de sa flore, Tsembéhou est aussi une ville touristique qui a déjà séduit plus d'un artiste et d'un romancier. M. Mohamed Toihiri, le premier romancier comorien, a consacré quelques lignes de son premier roman  « La République des Imberbes » à la Cuvette de Tsembéhou. C'était à n'en pas douter un véritable hommage rendu à la région.

Lire la suiteTsembehou: Situation générale

Les origines de Tsembéhou

La légende disait que Tsembéhou est fondée à l'époque des Chiraziens, des arabes venus du Golfe Persique. Un groupe important de ces arabes ont sillonné l'île d'Anjouan. Dans la Cuvette, le convoi est passé par Chonkagé, lieu d'origine du village de Chandra, s'est dirigé ensuite vers le Nord- Ouest (Madzahani) avant de regagner Koni. Sur le chemin de retour, ils ont séjourné pendant trois jours à Drindri avant de venir s'installer à Tsembéhou. A l'époque, qui n'est pas précisée dans les différents documents consultés, la région était couverte par une forêt dense. Les Chiraziens se sont prélassés un bon moment sous un grand arbre à Hamoudou, au nord de l'actuelle ville. Ils avaient emmené un livre sacré. Au cours de leur pause, ils ont encastré le livre dans l'arbre en soulevant une partie de l'écorce, par inadvertance disent certains, délibérément croient d'autres.

Lire la suite...Les origines de Tsembéhou

 

Plus d'articles...

  1. Organisation de la Ville

Statistiques d'Affichages

Compteur d'affichages des articles
945550

Utilisateurs Connectés en Ligne

Nous avons 18 invités et aucun membre en ligne