Mayotte: Communiqué du Front Démocratique et du GRDC

Communiqué du Front Démocratique (section de Mayotte) et du GRDC (Groupe de Réflexion sur le Devenir des Comores)

Nous ne fêterons pas la départementalisation ! Ce que nous pensons de la présence française à Mayotte

 • Après le 31 mars 2011, les Comores seront toujours constituées de 4 îles et les Maorais resteront comoriens par l’Histoire, par la langue, par la culture, par la religion et par les us et coutumes quoi que certains veuillent en penser.

 • En terme de droit international, la communauté internationale ne s’est pas reniée sur la question de l’île comorienne de Mayotte et continue à réaffirmer fortement son attachement à l’unité et à l’intégrité territoriale des Comores (résolution de l’Union Africaine à Addis-Abeba en janvier 2011, discours des ambassadeurs de Chine, de Libye et du représentant de l’U.A. à Moroni le 26/03/2011).

 • Si la France avait mis autant d’empressement à exécuter les résolutions de l’Onu relatives à Mayotte qu’elle vient de le faire pour la Libye, Mayotte ne serait jamais restée française.

lire la suiteMayotte: Communiqué du Front Démocratique et du GRDC

Nourdine Bourhane: Vice président

Qu’attendent de lui les Tsembéhouins ?

Qu’attendent les Tsembéhouins de l’élection de M. Nourdine Bourhane, Vice-président de l’Union des Comores ? Sans trop vite aller en besogne, nous serons amenés à tenter de répondre d’ abord à cette question par une autre qui est son corollaire. Qu’attend Nourdine Bourhane des Tsembéhouins? Ou plutôt que doivent faire les Tsembéhouins pour aider Nourdine Bourhane, Vice-président ?

 Certaines personnes bien averties seront tentés de répondre que les Tsembéhouins ont déjà beaucoup fait pour aider M. Nourdine Bourhane. Qu’ils l’ont élu avec un score plus qu’honorable le 26 décembre dernier. Qu’ils l’ont toujours soutenu politiquement. Ce qui est vrai mais insuffisant, compte tenu de la nouvelle mission que le pays tout entier vient de lui confier.

 Nous ne devons pas oublier qu’il est le Vice-président de l’Union des Comores et présente Anjouan dans cette haute sphère de décisions. Faut-il alors comprendre que lui seul ne peut réfléchir, élaborer et étudier divers projets capables de répondre aux aspirations des Tsembéhouins. Et Dieu seul sait combien elles sont nombreuses ces aspirations !

 Donc la meilleure manière d’aider Nourdine Bourhane à aider Tsembéhou, c’est avant tout aux Tsembéhouins de tout bord s’organiser solidement pour profiter au maximum de ce mandat de cinq ans.

Lire la suiteNourdine Bourhane: Vice président

Tsembehou - M. Toybou: Le divorce ?

Entre Moussa Toyibou, le gouverneur d’Anjouan, et la population de Tsembéhou ce n’est pas encore le divorce, mais tout semble indiquer que la lune de miel est déjà consommée. La ville de Tumpa estime à tort ou à raison que le premier Magistrat de l’île a une dent contre elle. Qu’il ne porte pas sur son cœur la ville toute entière. La phrase "Moussa n’aime pas Tsembéhou" est souvent entendue ici et là dans les places publiques. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase fut la dénomination donnée à la Commune qui regroupe les trois localités de la Région.

 Les Communes à Anjouan passent de Trente trois à douze. Alors que les onze communes de l’île portent chacune le nom du chef lieu, celle de la région qui devait être nommée "Commune de Tsembéhou "est appelée, lisez bien, "Commune de Bambao Cuvette". A l’unanimité, Tsembéhou a rejeté cette dénomination. Et depuis, les concertations se multiplient à un rythme effréné. Le député Mohamed Saïd a quitté la capitale Moroni pour venir à Tsembéhou. Il y restera jusqu’au 18 mars, le temps pour lui de pouvoir résoudre, à sa manière, cette crise.

Lire la suiteTsembehou - M. Toybou: Le divorce ?

 

Bourhane Hamidou, président de l'Assembée de l'Union

 Monsieur Hamidou Bourhane, jusque-là ministre de l'Intérieur, de l'Information et de la Décentralisation a été élu par ses paires, le 14 janvier, président de l'Assemblée nationale. Le lendemain, le parlement a voté son bureau. Il est composé de 12 personnes dont trois questeurs et cinq secrétaires:

 Le président : Bourhane Hamidou

 Vice-président : Ahmed Daroumi (Mohéli)

 Vice-président : Attoumane Allaoui (Anjouan)

 Vice-président : Djaé Hamada (Ngazidja)

 Mohamed Said Houmadi fait partie des cinq secrétaires. Tsembéhouinfo lui adresse ses chaleureuses félicitations et ses vœux de bonne réussite.

 Photos ci-dessousSadà gauche, le Palais du peuple et à droite M. Mohamed Said houmadi, député de la circonscription de Tsembéhou).

Mohamed Bacar indésirable

Nous vous présentons quelques extraits d'un article paru dans le journal Kashkazi N° 64 du mois de juin 2007 et qui parlent de l'accueil que les Tsembéhouens avaient réservé au colonel Mohamed Bacar lors de la campagne présidentielle de mai. Une sorte de revanche après les événements du 2 mars 2003.

Mohamed Bacar indésirable

LUNDI 14 MAI 2007. Le candidat Mohamed Bacar, officiellement ex-président de l'île depuis trois jours, tient son premier meeting de campagne à Tsembéhou. La Cuvette a une idée précise de la "paix sociale" telle que Bacar la conçoit, mais visiblement, elle n'en veut pas. A l'entrée du village, le pas lent de la voiture ralentie par la route défoncée, permet d'observer le spectacle déconcertant de l'accueil réservé au "père de la tournante". Sur chaque porte, un homme dessiné maladroitement, une arme à la main. Sur le bas côté, des gamins armés de mitraillettes en bois, qui simulent à chaque passage d'un véhicule une fusillade. Des filles en colère crient leur haine d'un président qui, jadis, envoya l'armée pour mater un conflit avec la localité voisine. C'était un 2 mars ; les nombreuses pancartes fabriquées par les habitants nous le rappellent.

Read more: Mohamed Bacar indésirable

 

Hit Statistics

Articles View Hits
1104397

Online Connected Users

We have 16 guests and no members online