Mayotte: Communiqué du Front Démocratique et du GRDC

Details {idkey=9530b0[title=Mayotte%3A+Communiqu%C3%A9+du+Front+D%C3%A9mocratique+et+du+GRDC][desc=]}

Communiqué du Front Démocratique (section de Mayotte) et du GRDC (Groupe de Réflexion sur le Devenir des Comores)

Nous ne fêterons pas la départementalisation ! Ce que nous pensons de la présence française à Mayotte

 • Après le 31 mars 2011, les Comores seront toujours constituées de 4 îles et les Maorais resteront comoriens par l’Histoire, par la langue, par la culture, par la religion et par les us et coutumes quoi que certains veuillent en penser.

 • En terme de droit international, la communauté internationale ne s’est pas reniée sur la question de l’île comorienne de Mayotte et continue à réaffirmer fortement son attachement à l’unité et à l’intégrité territoriale des Comores (résolution de l’Union Africaine à Addis-Abeba en janvier 2011, discours des ambassadeurs de Chine, de Libye et du représentant de l’U.A. à Moroni le 26/03/2011).

 • Si la France avait mis autant d’empressement à exécuter les résolutions de l’Onu relatives à Mayotte qu’elle vient de le faire pour la Libye, Mayotte ne serait jamais restée française.

 • Il demeure inacceptable de considérer qu’une population puisse être placée sous tutelle au prétexte d’un développement au final artificiel et d’une incapacité supposée à s’administrer et à maîtriser son destin.

 • Il est intolérable de penser que la présence française puisse déstabiliser tout un pays mais aussi toute une région créant des déséquilibres économiques profonds, entraînant des milliers de morts en mer et planifiant le déplacement d’une population.

 CE QUE LES MAHORAIS PENSENT DU DEPARTEMENT SANS JAMAIS OSER LE DIRE

 • Les Maorais savent déjà qu’ils viennent de perdre le droit cadial et qu’il n’y aura pas d’arrangement possible concernant leur identité religieuse au point que leurs pratiques traditionnelles seront remises en cause : appels à la prière, tenue vestimentaire, facilités de congé pour le pèlerinage à la Mecque …

 • Les Maorais savent déjà que leurs systèmes de solidarité traditionnels vont être mis en pièces par les nouvelles charges qu’ils vont devoir subir, au point dans le meilleur des cas de faire d’une grande partie d’entre eux des assistés qui auront perdu leur place dans la société.

 • Les Maorais savent déjà que le département, par le jeu des taxes foncières, signifiera la perte de leurs terres au point qu’ils seront obligés de construire leur vie ailleurs tandis que les promoteurs s’installeront impunément.

 • Les Maorais savent déjà que les marchés et les emplois vont leur échapper du fait de leur fragilité face au système de recrutement de fonctionnaires titulaires de l’Etat et à la loi de la concurrence dans le privé qui sera forcément ouverte à toute la France au point que Mayotte ne deviendra rien d’autre qu’un satellite de la Réunion.

 • Les Maorais savent déjà qu’ils n’existeront qu’en tant que force de consommation et réservoir électoral au point qu’ils seront conduits chaque jour à davantage se renier pour supporter ce nouvel ordre français.

 POUR TOUTES CES RAISONS CHACUN SAIT BIEN QUE LE 31 MARS EST UN ARRET DE MORT

 QUE L’ABSENCE DE DEMOCRATIE A MAYOTTE OBLIGE A MASQUER !

 POUR TOUTES CES RAISONS NOUS NE FETERONS PAS LE DEPARTEMENT ET NOUS PORTERONS LE DEUIL DE NOTRE INDEPENDANCE MANQUEE !

 Mamoudzou, le 28/03/2011,

 Front Démocratique section de Mayotte : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

 GRDC (Groupe de Réflexion sur le Devenir des Comores) This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

{idkey=9530b1[title=Mayotte%3A+Communiqu%C3%A9+du+Front+D%C3%A9mocratique+et+du+GRDC][desc=]}

Hit Statistics

Articles View Hits
1104397

Online Connected Users

We have 27 guests and no members online